24/01/2010

COVER UP (ESPION MODELE) – Ces séries télé qui n’ont pas fait long feu…

JEH - FlickrUSA – 1984/85 (1 saison de 20 épisodes). Avec Jennifer O’Neill (Danielle « Dany » Reynolds), Jon-Erik Hexum (Mac Harper), Richard Anderson (Henry Towler), Anthony Hamilton (Jack Striker), Mykelti Williamson (Rick), Ingrid Anderson (Gretchen), Irena Ferris (Billie), Dana Sparks (Ashley). Diffusée en 1985 et 1987 sur RTL-TVI, ainsi que sur M6. N’existe pas en dvd et pas de rediffusion télé connue depuis les années 80. Photo de Jon-Erik Hexum : © flickr.com

SCENARIO : Quelque part dans le monde, un citoyen américain est en difficultés. La photographe de mode, Danielle Reynolds, reçoit pour mission du gouvernement d’aller libérer ces compatriotes en difficulté, en étant aidée par Mac Harper, ancien vétéran du Vietnam et mannequin pour la façade. Ensemble, ils partent aux quatre coins du monde pour porter secours mais aussi arrêter des criminels ou encore stopper des ennemis des Etats-Unis.

COMMENTAIRE : la série que beaucoup ont qualifié de maudite. Le vendredi 12 octobre 1984, après seulement 6 épisodes et à l’âge de 26 ans, Jon-Erik Hexum (Mac Harper), le rôle principal, se tue sur le plateau de tournage en jouant à la roulette russe avec un revolver chargé à blanc.

La cartouche contenait suffisamment de poudre pour qu’à bout portant, la décharge de feu lui fracasse le crâne. Après 5 heures de chirurgie, les médecins ne purent le sauver et le proclamèrent mort cérébralement (« brain dead ») le 18 octobre 1984, soit à peine six jours après l’accident. A sa mort, sa mère décida de donner ses organes afin de sauver plusieurs vies, l’acteur ayant une carte de donneur d’organes et un brevet de secouriste. Bref, un chic type dans la vie. Accident ? Suicide ? Fatigue due aux rythmes infernaux de tournage ? Le mystère ne sera jamais vraiment levé.

D’origine norvégienne, Jon-Erik Hexum possédait un naturel et un charisme formidables, le genre de magnétisme original, le charme viking sans doute, plus profond que l’image de bellâtre que d’aucuns voyaient uniquement en lui, pratiquant un humour un peu décalé et parfois triste. Un acteur prometteur qui n’avait pas encore une grande carrière derrière lui (une série de science-fiction, « Voyagers ! », inédite en Europe). Ce stupide accident ne lui laissera pas l’occasion de la poursuivre.

Les chroniquers d’Hollywood qualifièrent sa mort de « malédiction à la James Dean » (belle gueule, carrière prometteuse, mort brutale avant 30 ans - Dean en avait 24 - et qui ne connut pas la gloire de son vivant). Peu après le décès de l’acteur, les producteurs le remplacèrent par Anthony Hamilton, cependant loin de réunir les mêmes qualités. Pour la petite histoire, Hamilton joua encore dans la série « Mission impossible 20 ans après » en 1988 et mourut quelques années après du sida. Quand on disait série maudite…

Après seulement 20 épisodes, le show ne survécut pas à la mort de son acteur principal malgré la présence de vedettes confirmées comme Jennifer O’Neill (vue dans le film « Un été 42 ») et Richard Anderson (Oscar Goldman, le patron de Steve Austin, « L’homme qui valait 3 milliards »). Quoiqu’il en soit, c’est bien dommage car c’était une série tout à fait divertissante, bien rythmée et parfois proche de l’esprit de James Bond (casino, beaux costumes, humour décalé et gadgets annonçant « MacGyver », d’ailleurs le nom « Mac Harper » évoque le gentil bricoleur blondinet). Selon ses propres dires, Hexum décrivait son personnage comme "une sorte de mélange entre James Bond, Indiana Jones et Superman avec un humour à la Mister Magoo ».

On regrettera cependant le côté « reaganien » de « Cover Up » (l’Amérique sauve le monde, en particulier ses propres compatriotes). Pour la petite histoire, ses scénarios étaient ceux non retenus pour des séries comme « Magnum » et « Simon & Simon », "Espion modèle", via l'intermédiaire de son producteur Glen A. Larson (aussi co-créateur de "Magnum"), recyclait des scénarios « bof » de ses grands frères télévisuels. Soit. Ne boudons pas notre plaisir, c'est une série d'action bien faite, à la musique entraînante et qui garde un parfum typique des années 80. Période pour laquelle je n'ai pas de nostalgie particulière, cela dit.

Aux commandes de la production, on retrouvait un pro en la personne de Glen A. Larson, créateur et producteur d’innombrables séries à succès comme « Galactica », « K2000 », « L’homme qui tombe à pic », « L’Homme qui valait 3 milliards », ... "Espion modèle" fut malheureusement pour lui une série où il dût, une fois encore, voir disparaître un jeune acteur prometteur : en effet, 13 avant auparavant, en 1971, Pete Duel, la star d'une autre de ses séries, « Alias Smith and Jones », se suicida chez lui, victime d'une grave dépression mêlée à un alcoolisme chronique. Brrr ! Pas drôle tout ça.

AUTRES INFORMATIONS INTERESSANTES :

1) Visitez le site officiel des fans de Jon-Erik Hexum sur : http://pdhexum.tripod.com /

2) Voir aussi le guide des épisodes, très complet et réalisé par Christophe Dordain, rédacteur en chef du site "Le Magazine des Séries" sur http://www.lemagazinedesseries.com/index.php?option=com_c...

3) Voir ici le générique de la série provenant d'un fan sur "you tube"

N.B. : désolé pour la qualité, la série n'a pas été éditée en dvd :

Commentaires

Bonjour Nous venons de découvrir ton blog et te souhaitons la bienvenue dans le monde des blogueurs.
A bientôt pour la suite de tes impressions
cordialement
DUKE and ATG

Écrit par : DUKE and ATG | 24/01/2010

Répondre à ce commentaire

Bonjour et merci Merci DUKE and ATG pour votre message sympa et j'irais voir votre blog avec intérêt. Là, suis un peu débordé par le boulot et j'essaye de faire quelques papiers par semaine, tant que cela reste un plaisir. Bon succès à vous et à bientôt. Manu

Écrit par : Manu Séries ciné | 28/01/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.