24/01/2010

NOWHERE MAN – L’HOMME DE NULLE PART – Ces séries télé qui n’ont pas fait long feu…

USA – 1995-96 (1 saison – 25 épisodes). Série d’aventures de Lawrence Hertzog et Art Monterastelli.

Avec Bruce Greenwood (Thomas Veil), Megan Gallagher (Alyson Veil), Ted Levine (Dave 'Eddie' Powers), Jamie Rose (Claire Hillard), Maria Bello (Emily Noonan).

Existe en dvd (zone 1, USA), diffusé sur Canal + Belgique en 1997/98 et sur RTL-TVI dans les années 2000. Photo : © www.imdb.com/nowhere man

Nowhere man - imdb

VOIR LE GENERIQUE DE "NOWHERE MAN' (en vo sans sous-titres sur You Tube)

SCENARIO : Thomas Veil travaillait comme photographe de presse et tout se passait bien pour lui. Mais un jour sa vie bascule : sa femme ne le reconnaît plus, ses cartes de crédit sont annulées, jusqu’à son identité. Tout cela parce qu’il a fait une photo de militaires, montrant une exécution dans un pays du Tiers-Monde. Un puissant groupe secret veut les négatifs. Thomas doit fuir tout en essayant de faire la vérité sur les événements troublants qui viennent bouleverser sa vie…

COMMENTAIRE : Curieuse série que « Nowhere man ». Baignant dans une atmosphère de paranoïa extrêmement bien rendue, elle n’aura duré qu’une courte année, sans doute trop déconcertante pour un public américain habitué à des produits plus formatés. Basée sur la même trame que « Le Fugitif » (un homme injustement accusé n’a de cesse de prouver son innocence), « L’homme de nulle part » prend pourtant ses distances face à son illustre prédécesseur. Plutôt que de nous refaire le coup du brave gars qui aide son prochain (comme l’avait d’ailleurs repris à l’envi « L’incroyable Hulk »), la série prend un tout autre virage, axé sur la conspiration et où, à chaque épisode, Thomas en découvre un peu plus sur les commanditaires qui veulent sa perte.

Ensuite et surtout, la série illustre à merveille la question du réel : est-ce que les événements qui arrivent à Thomas sont bien tels qu’il s’en souvenait ? Peut-il faire confiance à ceux qui lui proposent de l’aider ou vont-ils le trahir ? Dérangeant et interpellant, « Nowhere man » distille avec un sens consommé du suspense les pièces du puzzle, épisode après épisode. Jusqu’au final, totalement imprévisible, où toutes les clés du mystère, sont dévoilées.

Une série exemplaire à ce niveau, tant la narration, le jeu des acteurs et la mise en scène se révèlent de grande qualité (derrière la caméra, on retrouve Tobe Hooper, réalisateur de « Massacre à la tronçonneuse »). Chapeau à la direction de la photographie qui arrive à merveille à reconstituer les émotions de Thomas en jouant sur les zones d’ombre et de lumière. Pour coller au mieux à la paranoïa ressentie par le personnage principal, Mark Snow (auteur du générique de « X-Files » et « Millennium ») a composé une musique particulièrement mémorable et aux accents stressants.

Dans le rôle principal, Bruce Greenwood est impeccable, il poursuivra sa carrière dans plusieurs films comme « Treize jours » où il campait le Président John Fitzgerald Kennedy durant la crise des missiles de Cuba, aux côtés de Kevin Costner. On a pu le revoir récemment, dans le rôle de Christopher Pike, dans « Star Trek » (dernier film de J.J Abrams, créateur/producteur de « Lost »). Au fil des épisodes, on croise aussi plusieurs visages connus du petit écran comme Dwight Schultz (Looping dans « Agence tous risques »), Dean Stockwell (Al, l’hologramme de Code Quantum »), Bryan Cranston (Walt White de « Breaking Bad ») ou encore la délicieuse Maria Bello (« Urgences », « Assaut sur le commissariat 13 », « History of violence » de David Cronenberg).

Du côté des scénaristes, Lawrence Hertzog, décédé en avril 2008 d’un cancer, avait déjà une belle carrière derrière lui en ayant écrit pour de nombreuses séries comme « Rick Hunter, « Nikita », « Le juge et le pilote », « 24 heures chrono », « Raven » ou plus récemment, « Painkiller Jane ». Espérons que la série sortira un jour en dvd en VO et en français, elle le mérite, c’est un must qui prouve que qualité n'est pas égale à quantité.

Rendons enfin justice à la version française où Emmanuel Jacomy a réalisé un travail remarquable en prêtant sa voix à Bruce Greenwood. C’est aussi lui qui est la voix française de Pierce Brosnan dans les James Bond.

Commentaires

"Je m'appelle Thomas Veil, et je suis photographe" Excellente série en effet ! Elle fait partie de mon top ten de mes séries préférées ! Vue sur canal + il y a fort longtemps déjà... Comme vous, j'attends toujours une sortie en DVD en France, n'ayant que mes VHS d'époque pour me regarder (assez souvent) les 25 épisodes de ce mémorable moment paranoïaque ! A noter qu'un coffret 9DVD Zone 1 (US) est déjà sorti en 2005, mais sans sous-titres FR malheureusement. Il y a aussi des bonus très intéressants (interview, analyse de la série...) Dommage qu'on ait oublié la France pour un coffret DVD de la série, car il y a beaucoup de fans de cette série ! Vive Thomas Veil ! @+ Bravo Manu pour ce blog... très bon boulot !

Écrit par : Dan | 28/06/2010

Répondre à ce commentaire

Tom Veil le magnifique Merci Dan, très sympa message ! Espérons qu'une sortie DVD digne de ce nom nous arrive enfin. Il est vrai que qualité ne rime pas avec production industrielle... Hélâs, peu de séries qui n'ont duré qu'une saison sont sorties en DVD et avec des sous-titres FR et une image de qualité, s'il vous plaît. Le choix est plutôt restreint. A croire que Tom Veil est condamné à rejoindre - dans un registre plus kitsch - d'autres héros marquants mais éphémères des années 70 : Mark Harris de "L'homme qui venait de l'Atlantide", Sam Casey "Gemini Man" ou encore Logan, Jessica et Rem de "L'âge de cristal". Il paraît que la patience est une vertu. Oui, certainement. Mais on s'impatiente ! ;-) Bonne vie avec les séries !

Écrit par : Manu Séries ciné | 28/06/2010

Répondre à ce commentaire

Bonjour Dan

Pourriez-vous me dire si ce dvd de l'homme de nulle part" a des sous-titre en Anglais, voire Espagnol? Je ne maîtrise pas énormément ces langues, mais ça me permettrait de regarder à nouveau cette série que j'ai vu (et adoré!!!)quand elle était diffusée sur Canal Jimmy?
Merci.
Et merci à vous Manu pour votre site, très sympa.

Écrit par : Vincent | 11/10/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.