06/05/2012

DES NANAS A QUI ON NE LA FAIT PAS : quelques séries réussies avec des femmes à leur tête

TOP 5 :

 1) THE CLOSER (L.A. ENQUETES PRIORITAIRES)

2) THE GOOD WIFE

3) MEDIUM

4) DAMAGES

5) UNFORGETTABLE

 

1. " THE CLOSER " (titre français : L.A. ENQUETES PRIORITAIRES)

USA (2005 - 2012)  : 7 saisons (109 épisodes), intégrale en dvd disponible à la vente.

Avec Kyra Sedgwick (Député Chef Brenda Leigh Johnson), J.K. Simmons (Chef Will Pope), Corey Reynolds (Sgt. David Gabriel), Robert Gossett (Cdt Taylor), G.W. Bailey (Lt. Provenza), Jon Tenney (Agent Fritz Howard), …

SPIN-OFF de "THE CLOSER" : "MAJOR CRIMES" : saisons 1 à 3/6 disponibles en dvd à la vente.

THE CLOSERPhoto : © www.amazon.fr / Warner bros.

VOIR LA BANDE-ANNONCE DU FINAL DE LA 7ème saison (You Tube)

SUJET : Brenda Leigh Johnson, dit « Chief Johnson », dirige la Brigade spéciale des homicides de Los Angeles où elle doit gérer une équipe essentiellement masculine. Ses talents innés en interrogatoire et son sens aigu des détails lui permettent de coincer rapidement les criminels les plus rusés et à leur arracher des aveux permettant de faire toute la lumière…

AVIS : Moins connue que « Cold case » ou « Damages », « The Closer » (lit. : celle qui clôt les enquêtes) est, à mon sens, parmi les meilleures séries policières des 30 dernières années. Ses atouts : une grande qualité d’interprétation et de scénarios. Sa principale force réside dans le fait qu’elle sait passer d’épisodes de pure comédie (avec l’impayable Provenza, vieux flic incarné avec brio par G.W. Bailey) à des récits d’une forte intensité dramatique.

Dans les deux registres, la série se révèle une grande réussite et fait vraiment passer d’excellents moments de télévision, à des années-lumière des « Experts », qui, en comparaison, apparaît trop rigide et mécanique dans son déroulé.

Dans le rôle principal, Kyra Sedgwick, parfaitement crédible en femme flic à la tête d’une équipe plutôt macho, est une nana qui « en a » et qui voit rapidement clair dans les situations les plus confuses, n’ayant rien à envier au « Mentaliste » ou à Columbo.

Si les saisons 4 et 5 affichaient une certaine baisse de rythme ; les producteurs en ont tiré les leçons et la saison 6, sortie début mars 2012, est un must : pas un épisode n’est à proscrire. L’ensemble se regarde comme un bon petit déjeuner : on s’enfile les épisodes comme de succulents croissants, miam ! La saison 7 termine en beauté, oscillant les épisodes dramatiques et ceux de pure comédie avec un égal talent. Plutôt que de faire la "saison de trop", Kyra Sedgwick a eu la bonne idée de tirer sa révérence.

Depuis 2012, l'essentiel du casting est revenu dans un excellent spin-off : "Major Crimes" où c'est Mary McDonnell qui reprend les rênes. La tonalité et le rythme de la série sont similaires à "The Closer", les enquêtes restent relativement originales mais l'ensemble se veut plus sombre et plus dramatique, même si les Lieutenants Provenza et Flynn sont toujours là pour nous amuser. Une bonne surprise !

 

2. " THE GOOD WIFE "

USA (2009 - 2016) : 7 saisons (156 épisodes). Saisons 1 à 6/7 disponibles en dvd.

Avec Julianna Margulies (Alicia Florick), Josh Charles (Will Gardner), Chris Noth (Peter Florick), Matt Czuchry (Cary Agos), Archie Penjabi (Kalinda Sharma), Christine Baranski (Diane Lockhart), …

 

The Good wife - copyright Paramount - amazonfr.jpgPhoto : © www.amazon.fr - Paramount - CBS dvd

VOIR UN TEASER DE LA 7ème et dernière saison (You Tube)

SUJET : Femme au foyer, mariée au procureur général Peter Florick, mis en prison à la suite d’un scandale politique et sexuel ; Alicia Florick doit reprendre le travail afin de subvenir aux besoins de sa famille. Avocate de formation, elle trouve un travail au cabinet Lockhart / Gardner. Là, elle retrouve Will Gardner qu’elle a connu à l’école de droit. Après 13 ans d’absence au barreau, Alicia doit faire ses preuves et reprendre sa vie en main…

AVIS : Encore une série d’avocats, y en a marre, me direz-vous ! Eh bien, détrompez-vous, voici une série vraiment captivante de bout en bout. Produite par les frères Ridley et Tony Scott (Gladiator,  Les piliers de la terre, The Company, Top Gun, …) et partant d’une histoire qui semble peu intéressante (quoique c’était du DSK avant l’heure !), les scénaristes parviennent à construire des personnages crédibles, attachants et surtout, intelligents. En ce compris les adolescents, sensibles et malins.

Au fil des épisodes, on découvre le monde peu reluisant des cabinets d’avocats américains où intrigues et coups bas sont le quotidien de ces hommes et femmes de loi très ambitieux et prêts à tout. Les sphères politiques dans lesquelles gravite Peter Florrick sont encore pires : la course à l’élection et les scandales allant jusqu’à chercher à salir les enfants de l’adversaire sont visiblement monnaie courante aux USA.

Enfin, c’est l’occasion de retrouver l’épatante Julianna Margulies qu’on avait peu vu depuis son départ d’ « Urgences » à la fin des années 90, à part dans « Les Soprano » et quelques téléfilms moins mémorables. A ses côtés, on retrouve le trop sous-estimé Chris Noth (Mr. Big de « Sex and the city » et l’agent Mike Logan de « New York Police Judiciaire ») et l'excellent Josh Charles (Will Gardner), qui était passé sur le canapé du Dr. Paul Weston dans « En analyse » (saison 1) avant de revenir au premier plan dans « The Good wife ». Enfin, on reverra avec étonnement Michael J. Fox (le gamin des films « Retour vers le futur »), absolument odieux dans le rôle d’un avocat qui profite de son handicap pour attendrir le jury. Crédible, bien écrite et excellemment interprétée, voici une série chaudement recommandée.

 

3. " MEDIUM "

USA (2005 - 2011) : 7 saisons (129 épisodes). Créée par Glenn Gordon Caron.

Avec Patricia Arquette (Allison Dubois), Jake Weber (Joe Dubois), Miguel Sandoval (Manuel Devalos), David Cubbitt (Lt. Scanlon), Maria Lark (Bridgette Dubois), Sofia Vassilieva (Ariel Dubois), … Intégrale des 7 saisons disponible en dvd.

VOIR LE GENERIQUE DE « MEDIUM » (sur You Tube)

Medium - Copyright NBC - imdbcom.jpgPhoto : © www.imdb.com - NBC Television

SUJET : Allison Dubois est médium : elle peut voir les morts et même leur parler. Elle fait aussi des rêves étranges, parfois prémonitoires, parfois trompeurs. Vivant à Phoenix, Arizona avec son mari Joe et ses 3 filles, elle prête ses talents au Procureur Manuel Devalos afin de l’aider à résoudre plusieurs affaires criminelles complexes.

AVIS : après 7 années de bons et loyaux services, Allison Dubois a terminé ses aventures aux USA en janvier 2011. Si la saison 7 reste inédite à ce jour en dvd (mai 2012), on retiendra surtout la personnalité tout en contrastes du personnage, inspirée de la « vraie » Allison Dubois, consultante sur la série.

Soulignons encore la prestation sympathique et souvent drôle de Patricia Arquette, reconvertie à la télé après une carrière au cinéma plutôt inégale. Mention spéciale également à Jake Weber, vraiment sympa et attachant dans le rôle de Joe Dubois, le mari d’Allison, qui fait tout ce qu’il peut pour continuer à vivre une vie normale malgré les talents particuliers de sa femme.

Enfin, on aura été charmé par les histoires, souvent terrifiantes et dramatiques mais aussi teintées de surnaturel (Allison change de corps avec une de ses filles dans la saison 7) et de fantastique, avec des conclusions d’épisodes pas forcément prévisibles. Une belle série due à Glenn Gordon Caron (« Clair de lune » qui a lancé Bruce Willis), producteur et créateur de séries plutôt discret depuis la fin de « Medium ».

 

4. " DAMAGES "

USA (2007 - 2013) : 5 saisons (59 épisodes) disponibles en dvd.

Créée par Glenn Kessler, Todd A. Kessler, Daniel Zelman.

Avec Glenn Close (Patty Hewes), Rose Byrne (Ellen Parsons), Tate Donovan (Tom Shayes), Ted Danson (Arthur Frobisher), Michael Nouri (Phil Grey), …

Damages 4 - copyright sony pictures - amazonfr.jpg

Photo : © www.amazon.fr – Sony Pictures

SUJET : Ellen Parsons vient juste de terminer de brillantes études d’avocate et se voit proposer un job en or chez la redoutable Patty Hewes, juriste aussi intelligente qu’impitoyable. Leur première affaire les emmène à attaquer Arthur Frobisher, un milliardaire soupçonné de délit d’initié. Le bien contre le mal. Oui mais les apparences sont souvent trompeuses et personne n’est vraiment ce qu’il semble être…

AVIS : « Damages » entraîne le spectateur au cœur d’un récit tissé comme une toile d’araignée particulièrement complexe, qui nécessite une attention soutenue et se révèle vraiment bluffante.

A la manière de construire un puzzle, la série distille les informations au compte-gouttes et nous met au défi de remettre tout dans l’ordre. Un peu comme dans « Lost » mais d‘une façon totalement différente, tant dans l'approche des personnages que dans le déroulement de l’intrigue.

Absolument déroutante et passionnante de bout en bout, « Damages » possède en outre le double mérite de nous livrer des fins totalement imprévisibles et une Glenn Close au sommet de son art en perverse manipulatrice qu’on adore haïr.

Hélas, si les saisons 1 et 2 étaient excellentes, on ne peut pas en dire autant de la saison 3, plutôt médiocre dans l’ensemble, surtout vers la fin. La saison 4 reprend des couleurs mais reste bof dans l'ensemble. Heureusement la 5ème et dernière conclut la série de façon satisfaisante (lire ci-dessous). Une saga de qualité inégale.

 

" DAMAGES " - Saison 5 : la fin d'une relation malsaine

Diffusée fin 2013 sur BE TV (ex-Canal + Belgique). Disponible à la vente en dvd depuis le 9 octobre 2013.

VOIR LE TRAILER OFFICIEL DE LA 5EME ET ULTIME SAISON

! PAS DE SPOILER REVELE, lisez la suite tranquillement...

Voilà une série qui nous avait épaté à ses débuts et puis, comme beaucoup d’autres, nous a déçus. On oubliera au plus vite une saison 3 catastrophique, seul raté dans cette série machiavélique sur les manipulations et relations de pouvoir.

Dans sa 4ème salve d'épisodes, « Damages » proposait une intéressante critique du complexe militaro-industriel au travers de la figure effrayante de John Goodman en vilain marchand de canon. Dans cette toute dernière saison, l’intrigue se centre sur une sorte de clone de Julian Assange, l’auteur des fuites de documents secrets sur wikileaks, campé par Ryan Philippe.

Après 4 premiers épisodes assez palpitants où on retrouve tout le « charme » vénéneux fait d’intrigues et de coups bas de « Damages », le soufflé retombe assez vite pour se transformer en banale intrigue policière. Le suspense reste assez bien distillé mais le personnage d’Assange disparaît au profit de la conclusion des relations entre l’infâme Patty Hewes (impeccable Glenn Close) et sa rivale Ellen Parsons (Rose Byrne, correcte).

A cet égard, le final de la saison est assez surprenant, tout en laissant une ouverture que chacun interprétera à sa manière, si jamais la série décidait de revenir. Après 5 ans de bons et loyaux services et 59 épisodes, « Damages » tire sa révérence. C’est mieux comme ça. Bye bye Patty.

 

5. " UNFORGETTABLE " 

USA (2011 - 2015) : 4 saisons (61 épisodes), disponibles en dvd à la vente.

Avec Poppy Montgomery (Carrie Wells) et Dylan Walsh (Detective Al Burns, vu en Dr. McNamara dans « Nip / Tuck »). 2 saisons : 42 épisodes à ce jour (diffusé par la télévision belge, sur RTBF1, au rythme de 2 épisodes par semaine + sur TF1 depuis 2012). 

Unforgettable - Copyright cbs - imdbcom.jpg

 Photo : © www.imdb.com - CBS Television

VOIR LA BANDE-ANNONCE DE « UNFORGETTABLE »

SUJET : Sorte de « Mentaliste » au féminin, Carrie Wells a la capacité de se souvenir de tout et de pouvoir se voir elle-même, au ralenti, afin de retrouver des informations importantes qui lui permettent de mener à bien ses enquêtes.

AVIS : Même si le rythme est assez lent et parfois pataud dans sa progression, cette nouvelle série policière vaut avant tout le coup d’œil pour le plaisir de retrouver Poppy Montgomery, désormais rousse et beaucoup plus attachante et mise en valeur que dans « FBI : Portés disparus » (où elle était blonde…).

La série mérite également qu’on s’y arrête pour son style visuel et ses couleurs très travaillées. Le pilote a été réalisé par Niels Arden Oplev, metteur en scène des excellents films danois « Millennium », récemment remaké aux USA avec Daniel Craig, le nouveau James Bond. Du reste, j'ai arrêté de la regarder après 4 épisodes et n'ai pas vu la suite. A vous de vous faire votre opinion.

19:10 Écrit par Manu | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/05/2012

THE EVENT ou « Les Envahisseurs » rencontrent « 24h chrono »…

The event - Amazon - Universal copyright.jpg

Photo : © Universal et Amazon.com

USA - 2010 (1 seule saison de 22 épisodes). Série fantastique et d’action créée par Nick Wauters. Avec Jason Ritter (Sean Archer), Sarah Roemer (Leila Buchanan), Ian Anthony Dale (Simon Lee), Blair Underwood (Président Elias Martinez), Laura Innes (Sophia Maguire), Zeljko Ivanek (Blake Sterling), Taylor Cole (Vicky Roberts), Bill Smitrovich (Vice-Président Raymond Jarvis), Lisa Vidal (Christina Martinez), …

Sortie en dvd zone 2 au début du mois de décembre 2011. Diffusée en Belgique sur RTL-TVi (Radio Télévision Luxembourg Belgique) en janvier et février 2012.

VOIR UN TRAILER DE NBC (qui diffusait la série aux USA)

SCENARIO : En 1944, quelque part dans l’Alaska, un avion s’écrase avec, à son bord des passagers. Particularité : même s’ils nous ressemblent en tous points, ils ne sont pas humains et possèdent un ADN différent d’1% qui leur permet de ne pas vieillir aussi vite que les hommes. A leur tête, la mystérieuse Sophia. Tandis que certains sont emprisonnés par le gouvernement, d’autres sont parvenus à s’enfuir et se cachent depuis 65 ans parmi la population humaine. Jusqu’à ce que le Président des Etats-Unis, Elias Martinez, décide de révéler leur existence au monde. Mais Sophia, sous couvert d’une apparente diplomatie, cache des plans bien sombres pour l’humanité, plans au centre desquels se retrouve entraîné le jeune Sean Archer…

AVIS : vous aimez les séries fantastiques baignant dans un climat de paranoïa ? Avec « The Event », vous serez ravis. Dans un premier temps puisque malheureusement, la sauce retombe assez vite. En effet, les premiers épisodes, dans leur rythme et leur style visuel, lorgnent du côté de « 24h chrono ».

Rien d’étonnant à cela puisqu’aux commandes de la production, on retrouve un certain Evan Katz, producteur exécutif des aventures de Jack Bauer et de « The event » (l’événement), série qui a la prétention de se situer dans la lignée de « Lost » et de « Flash Forward ». On retrouve aussi James Wong, scénariste et producteur de « X-Files », autre série paranoïaque autour du thème de la conspiration extraterrestre.

Si le postulat de départ se révèle intrigant, la suite se perd dans des détours scénaristiques quelque peu confus. Même si la série bénéficie, dans sa première partie, d’effets spéciaux soignés et spectaculaires ; l’intérêt pour la suite retombe hélas assez vite.

On a l’impression que les producteurs et scénaristes, vaguement inspirés par « Les Envahisseurs », ont cherché à mêler conspiration et intrigues politiques sur fond d’action, dans un mélange des genres pas toujours réussi. « The event » donne beaucoup au spectateur dans ses premiers épisodes et ensuite, on sent le manque de moyens, comme si la production avait connu des problèmes financiers en cours de route.

La sentence ne s’est pas faite attendre, le public américain n’a pas accroché et la série s’est arrêtée au terme de sa première saison, au bout de 22 épisodes, avec une fin bouclée mais décevante.

Reste des acteurs qui font de leur mieux pour sauver l’ensemble du naufrage : on retiendra les excellentes prestations de Zeljko Ivanek (vu dans « Oz », « Damages », « True blood » et… « 24h chrono »), de Blair Underwood (un Président des USA…noir comme dans « 24h chrono »), de Laura Innes (l’antipathique Dr. Weaver d’ « Urgences », qui incarne ici la méchante Sophia) et du jeune Jason Ritter, qui se défend pas mal dans le rôle d’un jeune homme pris dans une tourmente qui le dépasse.

Bref, une curiosité à voir comme « Flash Forward », bien commencée mais qui malheureusement, fait rapidement « plouf ». Au final, l’ « événement » n’en aura pas été un. Dommage.

12:36 Écrit par Manu | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |