01/06/2014

SHERLOCK & ELEMENTARY : le retour du roi de la déduction à la télé

SHERLOCK (BBC) :

Sherlock

3 saisons de 9 téléfilms de 90’. Avec Benedict Cumberbatch (Sherlock Holmes) et Martin Freeman (Dr. John Watson). Diffusé sur ARTE et disponible à la vente depuis 2013.

Saison 3 sortie à la vente en dvd et Blu-Ray depuis la fin avril 2014. 4ème saison prévue pour 2016. Photo : © BBC - www.networkknowledge.tv

Regarder le trailer de la saison 3 de « SHERLOCK »

Les fans de Sir Conan Doyle, le génie qui créa le détective le plus astucieux, devraient être aux anges avec cette double déclinaison des aventures de Sherlock Holmes. J’écris au conditionnel car évidemment, les puristes vont encore devenir grincheux. Dans la version britannique, on apprécie le respect des œuvres littéraires mais ce qui peut déconcerter, ce sont les aventures placées dans un contexte contemporain avec sms, réseaux sociaux, … Et pourtant, ça fonctionne !

Extrêmement bien réalisée (les trouvailles visuelles et l’éclairage sont exceptionnels) et interprétée par Benedict Cumberbatch et Martin Freeman qui forment un duo épatant, "Sherlock" nous offre des aventures pleines d’ironies, de sous-entendus et d’humour "so british".

S’il n’y a rien à redire concernant les deux premières saisons, on sent hélas déjà un certain essoufflement dans la saison 3 qui préfère le ton nettement loufoque aux intrigues policières. Mais la série reste fort plaisante et on applaudit le fait que Cumberbatch et Freeman continuent à tourner « Sherlock » alors que leur carrière cinéma a bien décollé et qu’ils auraient pu abandonner la télévision : Benedict Cumberbatch a marqué les esprits dans le dernier film « Star Trek into darkness » mais nettement moins dans « Le 5ème pouvoir » où il incarnait Julian Assange, le gourou de Wikileaks qui a fait un flop ; quant à Martin Freeman, il s’amuse beaucoup dans la trilogie « Le Hobbit » dont le 2ème opus) vient de sortir. Bref, une série « must have » à se procurer de toute urgence et à revoir encore et encore.

ELEMENTARY (CBS) :

Elementary

1 saison de 24 épisodes de 40’. Saison 2 terminée aux USA. Saison 3 en cours de production.

Avec Jonny Lee Miller (Sherlock Holmes) et Lucy Liu (Dr. Joan Watson).

Diffusée début 2014 sur RTL-TVI (chaîne belgo-luxembourgeoise) et disponible à la vente en dvd depuis le 2 avril 2014. Photo : © CBS Television - www.tvqc.com

Regarder le trailer de la saison 1 de « ELEMENTARY »

Impensable ! Blasphème ! Ici aussi, les puristes hurleront à la vue de cette adaptation américaine du célèbre limier anglais. Transposée à New York, cette nouvelle série policière propose en plus – et il fallait oser – de donner le rôle du Dr. Watson à…. une femme ! C’est à Lucy Liu, l’ex-vedette de la série « Ally McBeal » et des films « Drôles de dames », que revient le défi. Au début, on se dit qu’elle est plutôt inexpressive et que cette série ne vaut pas le coup.

Hep hep hep, pas trop vite. « Elementary » lorgne plutôt du côté des « Mentaliste » et autres « Castle » où un consultant aux dons d’observation exceptionnels aide la police à résoudre des meurtres. La série américaine n’a d’ailleurs pas d’autre vocation que de divertir et elle le fait fort bien : Jonny Lee Miller, acteur anglais vu dans « Eli Stone », incarne à la perfection le côté capricieux et excentrique de Holmes, un individu égoïste et particulièrement volubile qui devient tout à coup taciturne. Le Dr. Watson est chargée  de son suivi psychosocial puisqu’Holmes souffre d’une addiction et ne doit pas retomber dans ses anciens travers. Le duo fonctionne bien, une alchimie certaine a lieu entre Miller et Liu et on en redemande.

Elégamment filmée, bénéficiant de décors soignés et d’une direction de la photographie léchée ; « Elementary » aurait gagné à proposer moins d’épisodes car plusieurs d’entre eux sont assez plats. Globalement, sur les 24 épisodes de la première saison, environ 16 sont valables ; ce qui n’est déjà pas si mal. Et n’en déplaise aux puristes des livres de Sir Conan Doyle, Lucy Liu est très bien dans le rôle : place aux femmes !

Reste à espérer que la suite sera à la hauteur et ne se diluera pas dans des intrigues secondaires poussives et sans relief, comme d’autres séries proposées sur les grandes chaînes américaines en ce moment (Hawaï Five-0, NCIS : Los Angeles, Les Experts, …). Trop de séries donnent tout dans leur première année pour ne plus offrir grand intérêt par la suite. Dans le cas d’ « Elementary », l’avenir nous le dira.

13:53 Écrit par Manu | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

BONJOUR.
LA SERIE BRITANIQUE : SHERLOCK, EST VRAIMENT UN PETIT BIJOU.
PAR CONTRE ELEMENTARY N EST PAS MAL NON PLU, MAIS N ARRIVE PAS A LA HAUTEUR DE LA PREMIER.

Écrit par : TCHAN | 01/06/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.