24/01/2010

PRISON BREAK - Chronique d'une mort annoncée - A ne PAS voir…

prison_break_RTL-TVI.beUSA – 2005-2009 (4 saisons – 81 épisodes). Série d’action et de suspense créée par Paul T. Scheuring. Avec Wentworth Miller (Michael Scofield), Dominic Purcell (Lincoln Burrows), Amaury Nolasco (Sucre), Sarah Wayne Callies (Dr. Sara Tancredi), Robert Knepper (T-Bag), Wade Williams (Brad Bellick), William Fichtner (Alexander Mahone), Paul Adelstein (Paul Kellerman), Jodi Lyn O’Keefe (Gretchen Morgan), Rockmond Dunbar (C-Note), Stacy Keach (Henry Pope), Anthony John Denison (Aldo Burrows). Intégrale disponible en dvd + en vente à l’unité. Photo : copyright : www.serieevenement.be (RTL-TVI.be). Saison 4 visible dès janvier 2010 sur RTL-TVI (2 épisodes chaque mercredi soir).

SCENARIO : Lincoln Burrows, frère aîné de Michael Scofield, a été injustement condamné à mort. Afin de le faire libérer, Michael se fait arrêter. Au sein de la prison, il découvre un univers sans pitié où tous les coups sont permis. Commence une course contre la montre pour s’évader et prouver l’innocence de son frère…

COMMENTAIRE : Voilà l’exemple type de la série qui n’a pas su s’arrêter à temps. Lors de sa diffusion sur FOX TV aux USA, « Prison Break » connut un succès suffisant pour que la chaîne fasse pression sur les producteurs et leur demande d’allonger la durée de vie de la série, initialement prévue sur deux années.

Si la 1ère saison était vraiment palpitante, bien menée tant sur le plan du suspense que du récit, cela commençait à sentir le réchauffé lors de la 2ème, plutôt bonne dans son ensemble mais où certains personnages passaient à la trappe de façon plutôt mal amenée. Pas mal d’éléments rappelaient « Le Fugitif » : course-poursuite haletante, T-Bag qui n’a qu’un bras, clin d’œil au manchot que recherche le Dr. Kimble, justice aveugle, policier obsédé par la capture de ceux qu’il pourchasse, … Regrettons cependant les scènes de torture de Paul Kellerman sur le Dr. Tancredi. A croire que la torture est la marque de fabrique des séries FOX quand on regarde « 24 heures chrono », autre fleuron du network.

Dès sa 3ème saison, la qualité n’était plus vraiment au rendez-vous. Complots et espionnage sur fond de prison au Panama faisaient plus penser à un film de série b où toute vraisemblance est abandonnée au profit de l’action et du spectaculaire pour le spectaculaire.

Lors de la 4ème année, il faut reconnaître qu’on assiste à un véritable fiasco ! Rebondissements absurdes, scénario guère inspiré et qui part dans tous les sens, méchants très très méchants, personnages incohérents dans leurs comportements (Bellick et T-Bag sont à cet égard des exemples frappants) et un Michael Scofield plus trop dans le coup (l’acteur Wentworth Miller, visiblement fatigué par son rôle, a pris au moins 10 kilos et souffle comme un phoque dans les scènes un peu physiques. Pathétique).

Si « Prison Break » demeure un agréable divertissement sans prétention, cette série a malheureusement le défaut, sur la fin, de prendre son public pour des crétins. Il n’y a qu’à voir le final de la saison 4 pour s’en convaincre. Si vous avez du temps à perdre... Les amateurs de qualité passeront leur chemin ou s’arrêteront à la fin de la saison 2, histoire de garder un bon souvenir de ce qui aurait pu être une série mémorable. Ou mieux, riront en voyant la parodie de la série dans un épisode, mémorable lui, des « Simpson ».

Tous ces éléments font penser que « Prison Break » aurait pu garder un niveau de qualité si ses créateurs s’étaient arrêtés à temps, sans céder à la loi de l’audimat et de l’argent facile.

Voir ici une interview des acteurs Wentworth Miller et Sarah Wayne Callies, issue du "Morning Show" de FOX 11 (! Version originale, parlé en américain et sans sous-titres) , provenant de "you tube" :